Grottammare et son histoire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Gravure de 1841

À l’époque des « Piceni » et « Romains » à Grottammare il y avait déjà des établissements humains.
Les premières informations sur Grottammare remontent au Xième siècle après l’affirmation à l’échelle territoriale des moines « farfensi », dans l’église de S. Martino.

 

La Chiesa di San Martino oggi
S.Martino

 

En 1103 le nom de Gructa apparut pour la première fois avec lequel on se indiquera le château sur une colline haute de Grottammare.
Le premier juillet 1175, selon une tradition, Pape Alessandro 3, pendant que il se rendait à Venise pour rejoindre les communes insurgés contre l’empereur Frédéric Barberousse, il a été obligé, à cause d’une tempête, à accoster au le port du bourg. Pour évoquer cet événement on célèbre la « Sagra giubilare » seulement les ans où le premier juillet tombe en dimanche. La dernière « Sagra giubilare » à été célébrée en 2012.

Sagra giubilare en 2012

 

En 1258 Manfredi, dans sa tentative de restauration impériale après la mort de Frédéric 2 de Souabe, il chassa les moines et il céda le château à Fermo pour obtenir un allié dans la lutte contre le pape. À partir de ce moment le bourg tombe sous le contrôle de Fermo et il sera classifié le premier château parmi les huit du premier degré.

un particolare di una vecchia carta geografica (Biblioteca di Fermo)
Détail d’une ancienne carte géographique déposée à la bibliothèque de Fermo.

En 1451 un éboulement fit écrouler une partie du territoire (mur et habitations) dans la mer. Au cours de l’histoire, pour la délicate géologie du terrain, on se verifieront d’autres phénomènes d’éboulements.

Morceaux de rochers à la suite de l’éboulement de 1843
Morceaux de rochers à la suite de l’éboulement de 1843

Particulièrement graves et dramatiques furent les attaques des pirates turcs du 1479 et du 1525 qui débarquèrent et pillèrent lourdement le territoire et ils firent esclaves des hommes et des femmes. À cause de ces interruptions, il y eut la nécessité de fortifier encore la vieille ligne défensive côtière qui remonte au XIème siècle. Aujourd’hui le « Torrione della Battaglia » qui est bien visible dans le bourg ancien où il fut bâti.

Torrione della Battaglia
Torrione della Battaglia

 

Felice Peretti naquit le 3 décembre 1521 à Grottammare et il devint Pape Sisto V le 24 avril 1585. En 1575 quand il était cardinal, il fit cadeau à son pays natal, qui était menacé par l’éboulement d’une montagne au-dessous, de cent boucliers. En plus il commença la construction, sur l’endroit de sa naissance, de l’église de « Santa Lucia », achevée, à cause de la mort survenue du Pape, par sa soeur Camilla.

 

En âge moderne, Grottammare se démarqua comme endroit d’industries dans le XIXième siècle et comme endroit de vacances dans le XXième siècle.
Parmi les industries nous rappelons la sucrerie, le suel d’eau papauté et un des rares en Italie. Il fut fondé par le compte de Francesco Paccaroni de Fermo en 1826. À sa mort l’industrie fut convertie sans une usine pour le travail de bitumes. Mais la population se rebella parce que pendant le travail de formaient des exhalation mortelles. La mort de deux ouvriers causée par un accident, un incendie peu après présumé cas de choléra induisirent les autorités judiciaires à faire fermer la raffinerie. Dans le même endroit une boulangerie sera ouverte. D’autres industries furent celle du cremor tartaro, celle de la filature à vapeur, une usine d’allumettes et une d’eau gazeuse « Rivosecchi », deux usines d’eau de fleurs d’orange de « Collini et Celani », une distillerie de grappa des frères Paglialunga, deux carrières de craie, l’usine de cartes à jouer « D’Angelo », etc.
Dans le XXième siècle elle devint une gare balnéaire renommé, destination de vacances pour familles aisées qui, le long du litoral, firent réaliser leurs villas par importants architects influencés des nouvelles forme de l’Art nouveau. L’établissement balnéaire le plus célèbre fut construit en 1878; ici se déroulaient fêtes, dances, concerts, banquets. Après la guerre il prit le nom de Kursaal. Il devint un des boîtes de nuit importants chanteurs italiens parmi lesquels Battisti et Mina.

364_0011

tradotto da Marika Lunerti e Eleonora Vagnozzi.

Precedente [:it]Il Museo delle Mummie di Monsampolo del Tronto[:] Successivo [:it]I presepi artistici di Monsampolo del Tronto[:]

2 commenti su “Grottammare et son histoire

  1. Eleonora il said:

    Di grande bellezza storica è sicuramente la vecchia cinta muraria costruita a scopo difensivo nel passato e tutto il territorio dell’antico borgo.

I commenti sono chiusi.